L’Ashmole 782 et l’alchimie

L’alchimie


Qui était le premier alchimiste ? On l’ignore, les origines de l’alchimie étant nimbées de mystère. Les spécialistes pensent qu’une forme d’alchimie était pratiquée dans les anciennes cultures tout autour du monde. Au cœur de l’alchimie, il y a la croyance selon laquelle les hommes peuvent imiter les processus de création et de destruction qui sont tellement importants dans l’histoire du monde. Mais de même qu’il est impossible pour les historiens de nommer le premier alchimiste, il est impossible de donner une seule définition de l’alchimie qui engloberait précisément toutes les branches de cette discipline telles qu’elles se sont développées au fil des ans.

 

Certains pensent que l’alchimie se concentrait à ses débuts principalement sur la transformation matérielle des métaux et des substances chimiques via des procédés tels que le chauffage, le refroidissement, la condensation ou la séparation. Les histoires d’alchimistes ayant transformé du plomb en or font partie de cette tradition, et les méthodes qu’ils ont utilisées peuvent être considérées comme les ancêtres de nos expériences scientifiques modernes et de la chimie. Leurs travaux ont contribué à des avancées médicales, industrielles et techniques comme la fabrication chimique de médicaments, l’invention de nouvelles teintures pour le textile, l’amélioration des techniques de production des miroirs et des fourneaux.

 

Pour d’autres, les transformations matérielles étaient les manifestations terrestres de changements philosophiques et métaphysiques plus importants. Les textes alchimiques sont souvent écrits dans un langage métaphorique et utilisent des symboles pour montrer le cheminement de l’alchimiste vers le savoir et la sagesse. Ces allégories et symboles ont conduit les psychologues modernes à faire l’hypothèse selon laquelle les textes alchimiques contiendraient des informations importantes sur les émotions et pulsions typiquement humaines. Jadis l’alchimie était liée à la rédemption spirituelle, à l’avènement de l’apocalypse, et à la quête de la pierre philosophale qui signifiait la vie éternelle pour l’heureux alchimiste qui réussissait à la fabriquer.